31 octobre 2010

Momifiées

Je me sens épiée.
J’entends des bruits secs, des froissements... ça bourdonne saccadé, de temps en temps. Y commence à faire noir alors j’ai pris le temps de mettre ma lampe frontale. Quand le grand noir qui t’oppresse arrive, y’arrive vite en maudit dans l’bois. J’ai laissé le pickup plus haut. À cause du chemin, on ne peut pas descendre au camp de chasse avec. J’ai le pac sac rempli à ras bord et la glacière à bout de bras qui me pète sur les genoux. J’ai mes grosses bottes qui laissent des crottes et font rager les ménagères car le sentier, ces temps-ci, n’est qu'un mélange de bouette et de glace.

J’sais pas ce que j’ai, je sens quelque chose autour de moi.
Surtout derrière moi.



Avec le stock que j'traîne, ça m'donne rien de me r'virer de tous les bords pis de pogner un tour de rein. Faque je marche tout droit et le plus vite possible, malgré mes genoux qui commencent à trembler. J’ai hâte de voir les filles ! Elles m’attendent... j'amène l'alcool et j'ai des belles surprises, j'ai hâte de leur voir la face. Comment ça sont venues avec la petite voiture donc ? Bon, ma lampe frontale qui lâche... Je me secoue la tête, ça rallume par à-coup. Heureusement, la brunante ne fait que commencer, j’aurai le temps de me rendre sans trop paniquer dans le noir. Pas juste dans le noir, dans le noir de la forêt ! Je dois me concentrer en crisse pour ne pas m’effrayer avec mes idées. Toujours ces bruits... c’est quoi ça batinsse ?! Je sens des pattes dans mes cheveux, tsé, tant qu’à imaginer des affaires... Pourtant, le temps des barbeaux est terminé, y’a plus de coléoptères depuis quelques semaines déjà. Doit être des branches...



J’suis rendue, enfin.
Le fanal est pas allumé ? J’espère que les p’tites madames n’ont pas décidé de me faire un mauvais coup parce que ça va aller mal à shop... Elles le savent que j’aime pas m’faire faire le saut... Sont mieux de pas être cachées, en dessous de la galerie genre ! Cibole... J’haïs ça !

Hey ! Les filles ! Z’êtes où ?!
Sortez de là, faites pas ‘es folles sinon j’vous étripe crisse !

Je hisse la glacière sur la galerie et monte l’escalier. Je me retrouve devant mon reflet. Je vois le ciel en feu dans les fenêtres, je souris, magnifique soirée. J’ouvre la porte et me dirige direct vers le fanal. J’y vais à tâtons. Y fait déjà noir ici d'dans. Je marche sur des guenilles... comment ça ? On dirait qu’il y en a partout à terre. Les filles... ? Qu’avez-vous fait encore ? Elles sont certainement chez le beau voisin, passées lui faire un coucou. Ah ! Lumière, enfin.

Sur le plancher, je reconnais les vêtements des filles.
Éparpillés, déchirés, découpés, sales. Y'a de la corde, du tape et une boîte de cartouches vide sur la table. J’ai tout d’suite un coup de barre derrière les jambes et je tombe à genoux. La douleur me cogne dans la tête, à fendre le bois. Je suis du coup sourde et muette. Je n’entends que les bruits de mon imagination. Mais, j’ai raison. Je ne m’en fais pas pour rien. Je me relève, pogne la lampe de poche sur la tablette au-dessus de la porte et cours le plus vite que j'peux dans le sentier. Y’a ben des bouts où je manque de me péter la gueule.

Aliiiice ! Louiiiise ! Mariiiie !
Y'a aussi Julie et France.

Je n’entends toujours que ces bruits bizarres.



Je rentre dans le pickup et je règle le CB sur la fréquence du voisin.

Jules ! Les filles sont tu avec toi ?!

Non. Les filles ne sont pas avec Jules.
Je lui explique ce que j’ai vu. Il me propose de venir le chercher. Sa blonde est partie avec le char. O.K., j’arrive ! Je démarre, j'ouvre les phares de devant et... je fige.



Trois des filles ?!

Je recule en faisant r'voler la garnotte.
Avec les feux rouges arrière, je peux voir les autres...



Je tourne de l’oeil.
Il ne faut pas m’évanouir... Jules...

***

Je n’ai pas de crocs, ça serait trop beau !
Bons frissons, de ma gueule qui croque les squelettes.

^..^

7 commentaires:

Gomeux a dit...

Brrrrr.
Stie.
Fait frette, Maurice.


Argh, pourrai pas dormir comme faut.

piedssurterre a dit...

Génial ce texte.
J'en ai eu les cheveux dressés sur la tête !

helenablue a dit...

Gloups!
Halloweenesque en diable!
Le texte, pis les photos aussi!

É. a dit...

Brrr !

McDoodle a dit...

Frette, chaud, frette, chaud, ça caille un brin nah !

manouche a dit...

Hallucinowenn , la chair de poule ,de chouette plutôt ,tiens moi la main j'te prie...

McDoodle a dit...

Bienvenue Manouche !