24 octobre 2010

Krause à effet

Mercredi matin, je me décide.
Long trajet dans la 10 jusqu'à mon rendez-vous.
Je regarde dehors, scrute le paysage et fais le plein de soleil.
Arrivée sur place, je constate le retard sur l'horaire. Alors je plonge.
Je plonge ma main dans mon sac et sors le livre de Sandra Gordon. Pour la cinquième fois, je relis ma dédicace et je rigole.

Après un moment, je le ferme sec et me ressaisis.
En aucun cas je veux laisser croire à ma doc qu'un PAP test m'excite !

***

9 commentaires:

piedssurterre a dit...

:0)
Je l'ai terminé hier.
Dévoré en trois soirées !
Miam.

É. a dit...

:0)

s.gordon a dit...

Euh. Pourquoi tu rigoles à chaque fois?

Misère... (rires)

Gomeux a dit...

Beh, la dédicace?
On veut savoir!

McDoodle a dit...

Terre : la Volks, meurt-elle à la fin?

Miss : Ça me rappelle la soirée !

Gom : Trop cochon, ça s'dit pas.

McDoodle a dit...

Ouein, c'était pas clair, ma ligne. Faut entendre : je lisais un bout très cochon quelques minutes avant de voir ma doc. Moule baveuse + gynéco = inalliable.

Pour ça que je fais un microbillet tous les cinq ans. Vu la rareté, j'en profite donc pour vous envoyer un gros bec platonique. Take it baby, c'est ton jour de chance.

Mais en vrai, j'suis plus chaude. Pensez pas que... hein. Non mais !
Bon, bon, bon. Les préjugés sur les rousses astheure.

(Monologue d'une fille qui n'a pas le goût de faire ce qu'elle devrait faire en ce moment.)

piedssurterre a dit...

La fin, elle m'a délicieusement laissée sur ma faim.
J'ai horreur des happy end dans les romans, j'préfère les points de suspension....de Volks...

McDoodle a dit...

Allô la Terre, je ne suis pas encore rendue là. Je me retiens à deux mains. Sinon, je me sentirais comme une goinfre qui avale en quinze minutes un repas spécialement préparer en une semaine pour moi.

helenablue a dit...

:-)